saponifie-a-froid

Comment choisir son savon ?

Ces dernières années, les cosmétiques naturels se développent et cela a sonné le grand retour des savons solides. Quelles sont les différentes techniques de fabrication d’un savon ? On vante souvent les mérites de la « saponification à froid » mais est-ce vraiment un avantage ? Avant de répondre à ces questions, voyons rapidement la composition d’un savon.

Quelle est la composition d’un savon ?

saf

Comme vous l’avez peut-être vu dans Fight Club pour faire du savon il faut :

  1. une ou des matières grasses (huiles végétales, huiles animales, beurres…)
  2. de la soude ou de la potasse. La soude est utilisée pour réaliser des savons solides tandis que la potasse sert à produire des savons liquides. Dans cet article, nous allons nous intéresser aux savons solides.

Lorsque les matières grasses et la soude se mélangent, une réaction chimique se produit permettant ainsi d’obtenir un savon.

À retenir : pour savoir si il y a des matières grasses animales dans votre savon il suffit de lire l’étiquette. Exemples : Sodium Tallowate = graisse de bœuf. Sodium Lardate = graisse de porc.

Quelles sont les différentes techniques de fabrication d’un savon ?

La plupart du temps, les savons sont fabriqués soit :

Au Chaudron

saponification-a-chaud

On appelle cela « une saponification à chaud » car les ingrédients sont chauffés à environ 100 degrés. Exemples : savon d’Alep, savon de Marseille… Ces savons sont généralement fabriqués à partir d’huile d’olive, de baie Laurier et/ou d’huile de palme car ce sont des huiles qui résistent relativement bien à la chaleur. Bien que de bonne qualité, ces savons sont néanmoins très décapants pour la peau. En effet, pour produire ces savons, les ingrédients sont chauffés durant plusieurs heures. Par conséquent, les huiles utilisées perdent certains de leurs bienfaits. Autre bémol : la glycérine produite lors de la saponification est parfois retirée, c’est la raison pour laquelle, à force d’utilisation, ces savons assèchent la peau.

Le savon de Marseille peut être utilisé en tant que lessive. Dans ce cas, il faudra veiller à ce que le savon soit sans glycérine afin de ne pas boucher les pores de vos textiles. Pour cet usage, certaines enseignes vendent des paillettes de savon de Marseille, cependant, la plupart sont produites avec de l’huile de palme.

Bon à savoir : L’usine de fabrication des savons d’Alep a été détruite. Le dirigeant et Maître savonnier  M. Hassan Harastani a été contraint de fuir la Syrie. Heureusement, il a réussi à ouvrir une savonnerie en France à environ 1 heure de Paris. Actuellement, les savons d’Alep sont donc fabriqués en France.

En utilisant des bondillons

Il s’agit de copeaux de savons auxquels sont ajoutés des parfums, colorants, de la glycérine… On retrouve généralement ces savons en grande surface car le coût de fabrication est moindre – c‘est d’ailleurs pour cela que la plupart du temps ils sont fabriqués en Inde. Il arrive que certaines grandes marques proposent ce genre de produit – je tairai les noms car je ne tiens pas à me faire passer un savon ahah. Ce mode de fabrication permet de proposer des savons colorés, très parfumés mais que se cache-t-il derrière ? La plupart du temps, on y retrouve de l’huile de palmeje me permets de rappeler que la production de cette huile est une catastrophe écologique mais c’est un autre sujet -, des conservateurs, des colorants, des parfums et autres additifs sans intérêt pour la peau. Enfin, les bondillons sont faiblement glycérinés (moins de 1%). Pour limiter le côté asséchant de ces savons, les fabricants peuvent ajouter de la glycérine.

À noter : rassurez-vous, il est possible de trouver des savons fabriqués à partir de bondillons sans huile de palme ou de graisses animales ; d’où l’intérêt, d’apprendre à décrypter les étiquettes ou d’acheter vos produits auprès de commerçants de confiance.

À froid

saponification-a-froid

Ces dernières années, on ne cesse de vanter les mérites de la « saponification à froid ». Ces savons sont fabriqués de manière artisanale avec des matières premières qui sont mélangées à une température comprise entre 35 et 50 degrés ; Ce type de saponification va permettre de produire de la glycérine naturelle. Ce mode de fabrication nécessite de laisser reposer les savons durant 4 à 5 semaines. Pour beaucoup, ce type de production est un gage de qualité car les artisans sont souvent soucieux de proposer le meilleur produit. Néanmoins, il est tout à fait possible de retrouver de l’huile de palme ou des graisses animales dans ce genre de savon. Si vous voulez éviter ces ingrédients, là encore, il faudra veiller à lire les étiquettes.

Je tiens à souligner que je ne dénigre pas la qualité d’un savon qui contient de l’huile de palme ou des graisses animales, simplement, pour des raisons éthiques, je trouve préférable de s’en passer.

Idées reçues : j’entends souvent dire « les savons à froid ne moussent pas bien, ils sont trop mous, ils s’effritent… ». C’est faux, cela dépend de la formulation !

 

Quels sont les avantages des savons fabriqués à froid ?

avantage-saf

Les savons fabriqués à froid présentent les avantages suivants :

    1. Laver la peau en douceur. En effet, lors de la fabrication, les ingrédients ne sont pas « chauffés » ce qui permet de préserver les propriétés des huiles et beurres utilisés. De plus, la saponification à froid permet de produire de la glycérine naturellement ce qui permet de protéger la peau et de la rendre douce.
    1. Créer de l’emploi. Ce processus de fabrication est artisanal et ne peut pas se faire de manière industrielle.
  1. Respecter l’environnement et la santé. D’une part car la production de ce genre de savon est peu énergivore, d’autre part, en plus de durée plus longtemps qu’un gel douche, les savons solides produisent moins de déchets (emballage).

Important : comme évoqué, les artisans qui utilisent ce mode de fabrication sont souvent soucieux de proposer des produits de qualité, respectueux de l’environnement et de la santé. Par conséquent, sauf dans de très rare cas, ces savons ne contiennent pas tous ces additifs polluants et irritants pour la peau (conservateurs, colorants, parfums de synthèses…). À noter que certains producteurs utilisent malheureusement de l’huile de palme.

Où peut-on se procurer des « savons à froid » ?

savon-saponifie-a-froid

Vous pouvez vous procurer des savons à froid auprès d’artisans savonniers ou sur internet.

De notre côté, nous utilisons la saponification à froid pour produire nos savons. Nous avons créé deux formules que nous commercialisons sur notre e-boutique :

  • Le Savon Blanc : Très doux pour la peau, nous le fabriquons avec du beurre de karité et des huiles végétales biologiques. Ce savon convient à toute la famille car il ne contient pas d’huiles essentielles ni de parfums.
  • Le Savon Vert : Spécialement conçu pour répondre aux besoins des peaux mixtes, grasses et/ou à problèmes, il est composé de matières premières biologiques qui possèdent des vertus assainissantes et équilibrantes. Il permet de laver la peau en douceur car il s’agit d’un savon surgras à 6%. Pour en savoir plus sur ce savon, vous pouvez cliquer ici.

Quel est l’intérêt d’un savon surgras ? Lorsqu’un savon est surgras, les huiles et la glycérine contenues dans le savon ne sont pas totalement éliminées lors du rinçage laissant ainsi un léger film protecteur sur la peau. Grâce à cela, vous remarquerez que votre peau ne tiraillera plus après le lavage.

Conclusion

À présent vous avez toutes les cartes en main pour choisir le type de savon dont vous avez besoin ! Néanmoins, si je n’ai pas répondu à toutes vos questions, sachez que vous pouvez les poser à travers les commentaires.

Pour ma part, j’utilise des savons à froid pour me doucher car ils sont beaucoup plus doux pour la peau. Et vous, que préférez-vous ?

En vous inscrivant à notre newsletter mensuelle, vous recevrez notre guide gratuit qui vous permettra de connaître les ingrédients toxiques que nous pouvons retrouver dans les cosmétiques :

Quelle est la différence entre un savon saponifié à froid et un savon à chaud ?  Les savons de la marque RemèTerre sont des savons biologiques. Ce sont aussi des savons naturels. Les savons à froid sont meilleurs pour la peau. Quoique, cela dépend du producteur. Nos savons saponifiés à froid bio sont disponibles sur internet.

Partager cet article
Passionnée par la cosmétique, la santé et soucieuse de l’environnement, j'ai suivi des formations en dermo-cosmétique naturelle, aromathérapie... Créé ce blog ainsi que la marque de cosmétiques naturels et biologiques RemèTerre - clin d'oeil à mon nom de famille. En parallèle, j'aide les personnes à prendre soin de leur peau grâce à des méthodes naturelles. Si vous avez des questions ou besoin de conseils, je serai ravie de vous répondre à travers les commentaires.
Posts created 49

9 commentaires pour “Comment choisir son savon ?

  1. A partir du moment où on découvre le savon à froid, on ne revient plus en arrière. Le savon à froid m’a sauvé la peau, moi qui fait de l’eczéma.
    J’ai hâte que le savon à froid gagne en notoriété pour la santé de la peau du plus grand nombre et pour la planète 🙂

  2. Merci pour cet article instructif Virginie.
    Quel savon conseillez-vous pour ma peau mixte et sensible. J’ai une peau qui régulièrement est atteinte de psoriasis.

    1. Bonjour,
      Je vous remercie de votre message.
      Nous avons créé Le Savon Blanc pour les peaux sensibles, il ne contient donc pas de parfums, pas d’huiles essentielles, uniquement des huiles végétales et il est surgras ce qui laisse un film protecteur sur la peau. Un client qui avait des énormément d’allergies avec ses anciens gels douches et savons, tolère très bien Le Savon Blanc. Ainsi, je vous conseille de le tester. Avez-vous déjà utilisé de l’huile d’onagre en interne ? C’est un bon anti-inflammatoire et cela pourra peut-être soulager votre problème. L’application de beurre de karité permet également de réparer, protéger et soulager les inflammations. Enfin, un macérât de calendula pourra aussi vous soulager et l’huile de nigelle aide à lutter contre ce problème.
      Enfin, si vous souhaitez tester notre savon, voici le lien vers notre e-boutique : http://www.remeterre.com . Sachez que nous proposons également du beurre de karité.
      N’hésitez pas si vous avez d’autres questions.
      A bientôt,
      Virginie

  3. Bonjour Virginie, dans cette article vous dites que lorsque l’huile est chauffée elle perd ses propriétés bénéfiques. J’aimerai mieux comprendre ce fonctionnement, pouvez vous m’en dire plus ?

    1. Bonjour Théo,
      Les huiles utilisées pour fabriquer les savons « à chaud » sont relativement résistantes à la chaleur ce qui permet de conserver une partie de leurs propriétés. En revanche, les vitamines contenues dans les huiles sont sensibles à la chaleur. Ainsi, entre 60 à 100 degrés, de nombreuses vitamines disparaissent.
      Bonne journée,
      Virginie

  4. Bonjour, felicitation pour votre site que je trouve très instructif. J’aurais une question, mais libre à vous d’y répondre bien sûr. Je désire faire ma lessive maison mais j’ai lu que les savon artisanaux qu’on utilise pour se faire engorge les fibres des tissus à la longue avec leurs huiles et surtout la glycérine. Quelle savon me conseillez-vous donc à ajouter dans ma lessive. Merci

    1. Bonjour Juan,
      Je vous remercie et suis ravie de voir que nos articles vous plaisent 🙂
      Personnellement, je fais ma lessive maison que je fabrique avec du savon noir fabriqué avec de l’huile d’olive car à ma connaissance, il ne contient pas de glycérine et il est biodégradable. Je précise à l’huile d’olive car j’ai vu des savons noirs qui contenaient de l’huile de palme ; pour les raisons évoquées dans l’article, je préfère ne pas en consommer.
      Avant, je faisais mes lessives avec du savon de Marseille mais certains tissus « s’encrassaient », c’est-à-dire, que les fibres semblaient se boucher, il restait des résidus de savon. Depuis que je fais ma lessive avec le savon noir, je n’ai plus ce souci. D’après ce que j’ai déjà lu, le savon noir pourrait teinter le linge blanc mais pour ma part, je n’ai pas de problèmes. Prochainement, je partagerai ma recette en détail sur le blog.
      A noter qu’il est important de nettoyer son lave linge (idéalement une fois par mois) pour le débarrasser des bactéries. Pour cela, j’utilise 2 cuillères d’acide citrique et je fais tourner le lavage linge à vide à 90°.
      Bonne soirée !

Laisser un commentaire

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut