boutons-lait-vache

La consommation de produits laitiers favorise-t-elle l’acné ?

L’acné touche de nombreux adolescents ainsi que certains adultes et la présence de ces lésions (comédons, papules, pustules, voire nodules et kystes) est souvent source de complexes. La consommation de lait est souvent considérée comme un facteur aggravant. Est-ce vrai et si oui, pourquoi ? Par quoi remplacer les produits laitiers d’origine animale ? 

La consommation de produits laitiers favorise-t-elle l’acné ?

intelorance-produits-laitiers-acne

Une étude publiée en 2008 révèle que les laits écrémés et demi-écrémés favoriseraient l’acné chez les adolescents. Ce phénomène s’explique par la présence d’hormones et de molécules bioactives dans le lait. (1) En effet, plusieurs chercheurs suggèrent que les hormones présentent dans le lait peuvent déséquilibrer vos hormones lorsque vous en consommez et stimuler les glandes sébacées. Résultat : cela peut aggraver l’acné et les cicatrices post-inflammatoires. (2 et 3)

Le lait de chèvre est plus facile à digérer car moins riche en lactose – environ 4,20% contre 5% pour le lait de vache -, il contient néanmoins des hormones similaires au lait de vache qui sont susceptibles de favoriser l’acné. Cependant, à ma connaissance, aucune étude n’a été menée afin d’établir un lien entre la consommation de lait de chèvre et l’aggravation de l’acné. 

Concernant les autres produits laitiers (fromage, yaourt, beurre…), rien affirme qu’ils peuvent être déclencheurs de l’acné. Néanmoins, comme il s’agit de produits dérivés du lait, il est probable qu’ils contiennent des hormones similaires bien que la fermentation en détruise une partie. C’est pourquoi les yaourts nature sans sucre seraient moins problématiques.

Bon à savoir : La consommation de lait fermenté contenant de la lactoferrine (Kéfir par exemple) permet chez certaines personnes de réduire les inflammations cutanées et donc l’acné. (4) D’ailleurs, en cas de prise d’antibiotique – souvent prescrite pour lutter contre l’acné -, la flore intestinale est mise à mal. Dans ce cas, il est recommandé de consommer des produits fermentés car ils sont bénéfiques pour le microbiote intestinale. 

 

Par quoi remplacer le lait d’origine animale ? 

produits-laitiers-acne

 

Les laits végétaux sont les alternatives proposées pour les personnes qui ne peuvent pas consommer ceux d’origine animale. Exemples : 

  • Le Lait d’amande :  source naturelle de vitamine E, il contribue à protéger des radicaux libres. Faible en calories, en matières grasses et en glucides. En revanche, il est faible en protéines et contient de l’acide phytique, une substance qui limite l’absorption du fer, du zinc et du calcium. Aussi, les laits d’amandes contiennent principalement de l’eau. La plupart des fabricants en proposent avec une teneur en amande de seulement 2%. Pour plus de bienfaits, veillez à choisir un lait d’amande qui contient entre 7 et 15 %.
  • Le Lait de coco : préparé à partir de pulpe de noix de coco râpée, il est suffisamment gras pour remplacer la crème fraîche liquide dans de nombreuses préparations. Riche en fer, phosphore, potassium, il est également source de manganèse, cuivre, sélénium et zinc. Aussi, tout comme le lait d’amande, le lait de coco a une forte teneur en vitamine E ce qui contribue à lutter contre le vieillissement.(5) Toutefois, comme il contient beaucoup de lipides, essentiellement des acides gras saturés, il ne faudra pas en abuser. 

Certaines marques de boissons végétales bio (exemple :  lait d’amande, lait de soja…) sont enrichies en calcium grâce à l’ajout d’une algue appelée Lithothamne. De quoi atteindre une concentration en calcium équivalente à celle présente dans le lait de vache. Malgré cela, ces boissons sont déconseillées pour les enfants de moins de 12 mois et ne peuvent en aucun cas se substituer au lait maternel ou infantile.

Important : une alimentation riche en sucre peut favoriser l’acné. Attention à ne pas trop en consommer et à regarder la teneur en sucre des boissons végétales que vous buvez.

 

En conclusion

Bien que de nombreuses études suggèrent que la consommation de produits laitiers peut déclencher ou aggraver les inflammations cutanées, il est important de savoir que l’acné est en partie génétique. La peau de chacun est différente. Votre acné n’est pas nécessairement liée à votre consommation de produits laitiers, mais cela vaut la peine d’arrêter d’en consommer pendant une quinzaine de jours voire un mois afin de voir si l’état de votre peau s’améliore. Comme évoquée plus haut, tous les produits laitiers n’affectent pas l’acné de la même manière puisque plusieurs études révèlent que le lait écrémé est probablement le principal déclencheur de l’acné.

Enfin, il est intéressant de noter que les personnes intolérantes au lactose – qui évitent généralement consommer les produits laitiers – présentent une fréquence d’acné 50 % inférieure à celle des personnes tolérantes au lactose. (6)

Si vous avez décidé d’arrêter de consommer des produits laitiers d’origine animale, veillez à avoir une alimentation équilibrée. Il est important d’avoir un apport suffisant en calcium. Dans l’article intitulé comment détecter une intolérance au lactose, je donne quelques conseils à ce sujet.

 


Sources : 

(1)  Milk consumption and acne in teenaged boys, Journal of the American Academy of Dermatology. 2008 May;58(5):787 et Dairy Intake and Acne Vulgaris: A Systematic Review and Meta-Analysis of 78,529 Children, Adolescents, and Young Adults 

(2) Diet and Dermatology, The Role of Dietary Intervention in Skin Disease, College of Medicine, Houston, Texas

(3) Survivin as a Novel Biomarker in the Pathogenesis of Acne Vulgaris and Its Correlation to Insulin-Like Growth Factor-I

(4) Dietary effect of lactoferrin-enriched fermented milk on skin surface lipid and clinical improvement of acne vulgaris

(5) Plant-based milk alternatives an emerging segment of functional beverages: a review, Association of Food Scientists & Technologists (India) 2016

(6) Lifetime Impact of Cow’s Milk on Overactivation of mTORC1: From Fetal to Childhood Overgrowth, Acne, Diabetes, Cancers, and Neurodegeneration ; Department of Dermatology, Environmental Medicine and Health Theory, University of Osnabrück, Am Finkenhügel 7a, D-49076 Osnabrück, Germany

 

Partager cet article
Passionnée par la cosmétique, la santé et soucieuse de l’environnement, j'ai suivi des formations en dermo-cosmétique naturelle, aromathérapie... Créé ce blog ainsi que la marque de cosmétiques naturels et biologiques RemèTerre - clin d'oeil à mon nom de famille. En parallèle, j'aide les personnes à prendre soin de leur peau grâce à des méthodes naturelles. Si vous avez des questions ou besoin de conseils, je serai ravie de vous répondre à travers les commentaires.
Posts created 59

Laisser un commentaire

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :