Quelles sont les huiles essentielles photosensibilisantes ?

huiles-essentielles-photosensibilisantes

Les huiles essentielles sont des trésors à condition de bien les connaître. Par exemple, certaines d’entre elles sont photosensibilisantes, cela signifie qu’il ne faut pas les utiliser durant la journée. Qu’est-ce que la photosensibilisation ? Quelles sont les huiles essentielles photosensibilisantes ? Comment la peau va-t-elle réagir en cas d’exposition au soleil après l’application d’une huile essentielle photosensibilisante ? Quelles molécules présentent dans les huiles essentielles provoquent ces réactions ? Que peut-on faire en cas de photosensibilisation ? Autant de questions auxquelles je vais répondre dans cet article.

 

Qu’est-ce que la photosensibilisation ?

 

huiles-essentielles-photosensibilisantes

 

La photosensibilisation est une augmentation de la sensibilité de la peau face aux rayons U.V. Cette sensibilisation est souvent due à une substance chimique ou médicamenteuse. Les termes suivants sont employés pour nommer cette pathologie :

En effet, bien souvent, certaines huiles essentielles présentent dans les parfums sont responsables de cette photosensibilisation, d’où ce surnom de « dermatite de parfums ».

Bon à savoir : le terme de dermatite en Breloque a d’abord été utilisé pour décrire la pigmentation en pendentif localisée dans le cou des femmes qui s’étaient exposées au soleil après avoir mis un parfum contenant de l’huile essentielle de bergamote. « Ces accidents sont plus rare de nos jours car la majorité des parfumeurs, à l’instar de Guerlain avec son célèbre Shalimar, ont retiré la bergamote de leurs produits ». (1)

 

Quelles sont les huiles essentielles photosensibilisantes ?

 

huile essentielle photosensibilisante

 

Parmi les huiles essentielles photosensibilisantes on retrouve principalement deux familles : les rutacées et les apiacées.

Les huiles essentielles photosensibilisantes les plus connues dans la famille des rutacées sont :

  • Bergamotier (citrus bergamia),
  • Cédrat (citrus medica),
  • Citron Vert (citrus aurantifolia),
  • Citron (citrus limonum),
  • Mandarine rouge, verte ou jaune (citrus nobilis ou citrus reticulata),
  • Fagara (fagara schinifolia),
  • Orange amère (citrus aurantium),
  • Pamplemousse (citrus paradisi).

Dans la famille des apiacées, on retrouve les huiles essentielles photosensibilisantes suivantes :

  • Aneth (anethum graveolens),
  • Angélique (angelica archangelica),
  • Berce (heracleum sphondylium),
  • Carotte sauvage (daucus carotta),
  • Céleri (apium gravolens),
  • Cumin (cuminum cyminum),
  • Khella (ammi visnaga),
  • Fenouil (foeniculum vulgare),
  • Panais (pastinaca sativa),
  • Persil (petroselinum sativum).

Aussi, nous retrouvons également des huiles essentielles photosensibilisantes dans les autres familles, à savoir :

  • Millepertuis (hypericum perforatum, famille des Clusiacées),
  • Verveine citronnée ou odorante (lippia citriodora, famille des Verbénacées),
  • Tagète (tagetes glandulifera ou tagetes minuta, famille des Astéracées).

Enfin, sachez que même les plantes à l’état pure contenant des furocoumarines peuvent provoquer une photosensibilisation. Pensez à vous laver les mains à l’eau savonneuse après avoir manipulez du persil, du céleri… ou après avoir pressé des citrons.

À retenir : La plupart des huiles essentielles photosensibilisantes appliquées sur la peau et non diluées nécessitent d’attendre au minimum 12 heures avant une exposition au soleil voire 48 heures pour certaines – cela dépendra également de la quantité d’huile essentielle que vous utilisez et si vous la diluez ou non. Si vous en avez consommé par voie orale, il faudra attendre au minimum 8 heures avant de vous exposer au soleil.

Comment la peau va-t-elle réagir en cas d’exposition au soleil après l’application d’une huile essentielle photosensibilisante ?

photosensibilisation

Diverses réactions peuvent surgir en cas d’exposition au soleil après avoir mis une huile essentielle photosensibilisante sur la peau. Généralement, elles surviennent rapidement mais peuvent aussi apparaître quelques jours après l’exposition aux rayons U.V. Les signes d’une photosensibilisation sont :

  • des rougeurs sévères similaires à des coups de soleil,
  • des démangeaisons,
  • l’apparition de tâches foncées sur la peau,
  • un œdème,
  • des cloques,
  • des fluides suintants.

Certaines de ces réactions comme les tâches par exemple peuvent être irréversibles d’où l’importance de connaître les huiles essentielles photosensibilisantes.

Quelles molécules présentent dans les huiles essentielles provoquent ces réactions ?

 

furocoumarines

 

Les furocoumarines et les pyrocoumarines sont responsables de cette photosensibilisation. Ainsi, les huiles essentielles contenant ces molécules ne doivent pas être appliquées avant une exposition au soleil car ils peuvent endommager l’ADN et augmenter les risques de développer un cancer de la peau. Parmi les furocoumarines, les psoralènes provoquent une photosensitivité extrême. On les retrouve dans les huiles essentielles d’agrumes, de céleri, de persil pour ne citer que les plus connues.

Pour information : Malgré ses propriétés photocancérigènes, le psoralène a été utilisé comme activateur de bronzage – en France et en Belgique – dans les lotions et écrans solaires jusqu’en juillet 1995. (2)

Bon à savoir : certains producteurs retirent les furocoumarines dans les huiles essentielles d’agrumes en indiquant « sans furo » sur l’étiquette. Dans ce cas – et seulement dans ce cas – vous pourrez utiliser ces huiles essentielles d’agrumes durant la journée sans craindre d’avoir des réactions allergisantes. Néanmoins, mieux vaut être prudent en les diluant dans une huile végétale. En effet, en règle général, il est préférable de ne pas appliquer les huiles essentielles pures sur votre peau.

 

Que peut-on faire en cas de photosensibilisation ?

photosensibilisation

Si vous constatez un début de réaction (petite rougeur), il faudra stopper immédiatement tout exposition au soleil. Ensuite, vous devrez nettoyer la zone concernée à l’eau savonneuse puis mettre des compresses d’eau froide pour neutraliser la brûlure. En moyenne, dans les deux semaines, les rougeurs devraient disparaître.

En cas de réaction allergique plus grave, il sera indispensable de consulter un médecin en urgence.

 

Petit Histoire :

Dans les années 80, une crème solaire supposée protéger des UV contenait un extrait de bergamote. Des utilisateurs ont présentés des réactions allergiques mais ce n’est qu’en juillet 1995 que la Commission Européenne adoptera la 18e Directive (95/34/CE) qui limite la présence des psoralènes (donc de 5-MOP) à 1 mg/kg dans les produits solaires et bronzants. (3)

 

À présent vous connaissez la liste des huiles essentielles à éviter en cas d’exposition au soleil.

Avant de partir en vacances, pensez à lire l’article dédié aux protections solaires naturelles. Si le soleil a déjà brûlé votre peau, vous pouvez consulter la liste des remèdes naturels contre les coups de soleil en cliquant ici.

Rappelez-vous que vous pouvez réagir à cet article en laissant un commentaire.

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle et recevez notre guide gratuit pour comprendre quels ingrédients « toxiques » se cachent dans les cosmétiques :


Sources :

(1) extrait du livre « progrès en dermato allergologie » auteur : Gerda, éditeur : John libbey eurotext paru le 11/2008

(2) Les sujets qui ont utilisé des activateurs de bronzage psoralène devraient être examinés pour le mélanome ? étude menée par P. Autier, J.F Doré, J.P Césarini

(3) Concepts oubliés : La couleur de la peau au travers des ingrédients. Auteurs et recherches effectuées par Jean Claude Le Joliff, Céline Couteau et Laurence Coiffard. Article publié sur www.observatoiredescosmetiques.com

 

Partager cet article

Passionnée par la cosmétique, la santé et soucieuse de l’environnement, j’ai suivi des formations en dermo-cosmétique naturelle, aromathérapie… Créé ce blog ainsi que la marque de cosmétiques naturels et biologiques RemèTerre – clin d’oeil à mon nom de famille. En parallèle, j’aide les personnes à prendre soin de leur peau grâce à des méthodes naturelles. Si vous avez des questions ou besoin de conseils, je serai ravie de vous répondre à travers les commentaires.

Laisser un commentaire