Comment faire un macérât huileux de vanille ?

Parmi les macérâts huileux, celui de vanille est connu pour son odeur exquise. Savez-vous qu’il est possible de le faire chez soi ? Avant de vous communiquer la formule, il est important de rappeler rapidement ce qu’est un macérât huileux et quel est son intérêt. Ensuite, je parlerai des vertus du macérât de vanille. Enfin, je vous livrerai la formule qui vous le verrez est très simple et des conseils d’utilisation. Comme vous pourrez également le voir, j’ai réalisé un petit tuto que vous pourrez visionner plus bas.

Qu’est-ce qu’un macérât huileux et quel est son intérêt ?

macerat

Un macérât huileux consiste à faire macérer des plantes, fleurs, fruits ou racines dans de l’huile afin d’en extraire les principes actifs. En effet, certaines plantes ne permettent pas de produire de l’huile, pourtant, elles possèdent des bienfaits qui peuvent être intéressant pour la peau. Par exemple, la busserole a des vertus anti-tâches d’où l’intérêt de la faire macérer dans de l’huile pour obtenir un soin efficace pour combattre les tâches sur la peau.

Quelles sont les vertus du macérât de vanille ?

macerat-huileux

 

Riche en polyphénols, la vanille agit contre le vieillissement des cellules de la peau et permet de la régénérer. En l’associant avec une huile végétale, il y aura davantage de bienfaits. Ainsi, en appliquant ce mélange sur votre peau, cela va contribuer à :

  • améliorer son élasticité,
  • la nourrir,
  • l’adoucir,
  • la parfumer délicatement.

Astuce libido : la vanille possède des vertus aphrodisiaques ! Pour renforcer son action et émoustiller votre partenaire, je vous conseille d’ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles d’ylang-ylang* à votre macérât puis de l’appliquer sur votre peau ou vos cheveux.

Comment faire un macérât huileux de vanille ?

Avant tout, je vous invite à consulter la vidéo qui pourra vous aider à comprendre plus rapidement la manière dont il faut procéder.

Les ingrédients et quantités pour 100ml de macérât huileux de vanille sont :

  • 100ml d’huile végétalebiologique de préférence – à l’odeur relativement neutre (sésame, tournesol, jojoba par exemple),
  • 1 gousse de vanille biologique – la qualité est importante si vous voulez que votre macérât soit bien parfumé,
  • 15 gouttes de vitamine E (tocophérol)

Matériel (consulter l’article sur les bonnes pratiques de fabrication) :

  • 1 bécher d’environ 150ml,
  • 1 mini fouet,
  • une paire de gants,
  • de l’alcool pour désinfecter le matériel (couteau, bécher, fouet),
  • un flacon de 100ml (préalablement stérilisé),
  • un couteau,
  • étiquette.

Rappel : l’hygiène est très importante lorsque vous fabriquez des cosmétiques. Pour plus d’informations, je vous invite à vous rendre dans la rubrique « formule » afin de consulter l’article consacré aux bonnes pratiques de fabrication.

Préparation :

  1. Mettez l’huile dans un bécher,
  2. Ouvrez la gousse de vanille avec un couteau en ayant pris soin de la « dépoussiérer » avec un chiffon au préalable,
  3. Retirez les grains de vanille à l’aide du couteau puis incorporez-les dans l’huile,
  4. Ajoutez la vitamine E,
  5. Mélangez puis versez le contenu dans votre flacon,
  6. Ajoutez la gousse de vanille entière dans la bouteille,
  7. Fermez le flacon
  8. Étiquetez la bouteille

Ensuite, deux solutions s’offrent à vous :

  • faire macérer le tout à l’abri de la lumière pendant environ 5 semaines,
  • laisser le mélange au soleil pendant quelques jours pour récolter le macérât huileux plus rapidement. Bémol de cette technique : les rayons UV vont endommager l’huile, je préfère donc la solution 1.

À noter : il est préférable de secouer légèrement votre flacon tous les 2/3 jours pour mieux imprégner la vanille. Enfin, la vitamine E sert à protéger le macérât  du rancissement.

Comment utiliser le macérât de vanille ?

massage-macerat-vanille

Profitez de la délicate odeur de ce macérât de vanille en vous enduisant le corps ou les cheveux avec. Au moment de l’utilisation, si les grains vous gênent, je vous conseille de filtrer le macérât.

Enfin, vous pouvez si vous le souhaitez l’utiliser comme ingrédient pour fabriquer un baume, une crème maison… Bref, je laisse libre cours à votre imagination !

 

À retenir : ce macérât se conserve 6 mois.

J’espère que vous avez apprécié la lecture et le tuto. Si oui, pensez à partager la vidéo ou l’article ou à vous abonner à notre chaîne youtube, à notre page facebook et à notre instagram !

À bientôt !


* Par mesure de précaution, je vous invite à ne pas utiliser d’huiles essentielles durant votre grossesse, l’allaitement ou sur les enfants.

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle et recevez notre guide gratuit pour comprendre la composition des cosmétiques – naturels et conventionnels – et trouver des conseils pour prendre soin de votre peau. Pour cela, il faut remplir le formulaire, ci-dessous :

[wysija_form id= »2″]

Partager cet article

Passionnée par la cosmétique, la santé et soucieuse de l’environnement, j’ai suivi des formations en dermo-cosmétique naturelle, aromathérapie… Créé ce blog ainsi que la marque de cosmétiques naturels et biologiques RemèTerre – clin d’oeil à mon nom de famille. En parallèle, j’aide les personnes à prendre soin de leur peau grâce à des méthodes naturelles. Si vous avez des questions ou besoin de conseils, je serai ravie de vous répondre à travers les commentaires.

Laisser un commentaire